Partenaires

CNRS
UPS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Recrutement > Stages M2 / Thèses au LPT > Analyse des communautés dans les réseaux vasculaires et de leur influence sur la circulation sanguine dans le cerveau et sur les maladies dégénératives.

Analyse des communautés dans les réseaux vasculaires et de leur influence sur la circulation sanguine dans le cerveau et sur les maladies dégénératives.

M2 internship/PhD proposal-2022

par Bertrand Georgeot - 4 décembre 2019

advisors : Bertrand Georgeot (LPT) and Sylvie Lorthois (IMFT)

Contact : Bertrand Georgeot (georgeot(at)irsamc.ups-tlse.fr ; +33 (0)5 61 55 65 63)

Le sujet de stage vise à étudier le réseau vasculaire cérébral avec les outils de la physique des réseaux. En particulier, on cherchera à analyser les communautés présentes dans les réseaux cérébrovasculaires et à comprendre leur rôle dans la diminution du débit sanguin dans le cerveau. Cette diminution joue un rôle important dans le déclenchement des maladies cérébro-vasculaires, telles que la démence par hypoperfusion ou la maladie d’Alzheimer. Une étude préliminaire a été réalisée [1] par les encadrants, montrant l’importance de la présence de communautés sur cette diminution de débits dans un cas particulier. Le stage visera à analyser l’importance de cette structure en communauté, leur origine biologique, et leur rôle dans la diminution du débit sanguin dans des cas plus génériques. Le stage utilisera en parallèle des outils mathématiques issus de la théorie des réseaux, et des données expérimentales provenant de réseaux vasculaires réels. Ce stage s’inscrit dans un projet interdisciplinaire visant à ouvrir une nouvelle approche à l’étude de la circulation sanguine dans le cerveau et son effet sur les maladies dégénératives. Le stage sera encadré par une équipe de chercheurs du Laboratoire de Physique Théorique et de l’Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse, qui a des liens avec des laboratoires de biologie et de médecine étudiant le cerveau en France et à l’étranger. Le stage se fera également en collaboration avec Olivier Giraud du Laboratoire de Physique Théorique et Modèles Statistiques à Paris-Saclay. Le projet demandera à la fois des simulations numériques et des calculs analytiques. Le stage pourra déboucher sur une thèse.

[1] Florian Goirand, Bertrand Georgeot, Olivier Giraud and Sylvie Lorthois, “Network Community Structure and Resilience to Localized Damage : Application to Brain Microcirculation” Brain Multiphysics 2 : 100028 (2021). https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2666522021000083?via%3Dihub