Partenaires

CNRS
UPS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Séminaires 2011 > Fermions neutres et skyrmions dans l’état Moore-Read à remplissage \nu=5/2

mardi 11 janvier — 13:30, attention, horaire avancé d’une demi-heure !

Fermions neutres et skyrmions dans l’état Moore-Read à remplissage \nu=5/2

Gunnar Moller (University of Cambridge)

par Pierre Pujol - 11 janvier 2011

Nous présentons de l’évidence en support de l’état de Moore-Read dans le deuxième niveau de Landau à moitié rempli. Nous allons discuter des caracteristiques qualitatives des excitations de cette phase, et mettre en évidence sa physique de l’appariement faible. Basé sur des méthodes numériques, nous étudions à la fois les excitations neutres et des skyrmions. On montre que des systèmes de taille finie à nombre de particules impaires et au flux $N_\phi=2N-3$ peuvent être interprétés comme le mode d’un fermion neutre avec gap, qui découle de la présence d’une particule non appariée. Le bilan énergétique d’un fermion neutre en interaction avec une paire de quasiparticules élémentaires est en accord avec les prédictions de la statistique non-abélienne du type Ising [1]. A des champs magnétiques suffisamment basses, les skyrmions sont les excitations de plus basse énergie de l’état Moore-Read, et ces particules sont favorisés par le désordre [2]. Nous allons discuter les conséquences de nos résultats sur les expériences de photo-luminescence (PL) [3] : Le mode du fermion neutre a deux minimas distincts, résultant en une structure à deux pics dans le spectre PL. Durant le processus de recombinaison en PL, la proximité du trou de valence induit un potentiel de désordre fort qui favorise la présence de skyrmions dans son entourage — qui peut ainsi apparaître non-polarisé de spin.

[1] G. Möller, A. Wójs, N. R. Cooper, arXiv:1009.4956.

[2] A. Wójs, G. Möller, S. H. Simon, and N. R. Cooper, Phys. Rev. Lett. 104, 086801 (2010).

[3] M. Stern, P. Plochocka, V. Umansky, D. K. Maude, M. Potemski, I. Bar-Joseph, Phys. Rev. Lett. 105, 096801 (2010).